aicha mokhtari:morte ou assassinée??

vous vous en souvenez peut -etre??
c cette dame de oujda
qui devait eetre soignée en france
et à qui on a refusé le visa!!!
elle s’est eteinte hier
dans la maladie
avec un sentiment de HOGRA..
pourtant
on a frappé toutes les portes
pour essayer de la sauver
son frere s’est demene
comme il pouvait
et comme il ne pouvait pas!!
Aicha est morte
Aicha a été assassinée!!!
par l’arrogance de ce voisin du nord
par l’arrogance d’un consul
qui malgre que son errreur fut prouvée
n’a pas voulu revoir sa position!!
quelle position??
par quel droit
empêche-t-on les gens de circuler??
empêche-t-on les gens d’être sauvés!!!!!
et rendez vous compte
malgré toutes les portes frappées
notre état,notre gvt
n’ pas bougé le petit doigt
pour la sauver
Aicha
et je crie
faudra les poursuivre les responsables
pour non assistance à personne en danger
les nôtres
les autres
ceux du nord
du pays des droits de”lhomme”
je remets en ligne
un des articles la concernant
ajouter aux préférés un préféré éditer l’article supprimer

besoin urgent de votre aide

une femme

aicha mokhtari

gravement malade

privée de visa

par le consul de fes

pourtant

l’hopital

les medecins

tout le monde l’attend

reagissez

ecrivez

frappez toutes les portes

c’est sa vie qu’elle risque

Maroc: Un refus de visa français transforme la vie d’une famille d’Oujda en véritable enfer/ La longue lutte des Mokhtari pour le droit aux soins
Ahmed SAAIDI / Libération (Casablanca) 20 Juin 2008
“No passaran ! ». Le cri de ralliement de la Passionaria aura fait long feu. A preuve, Aïcha Mokhtari ne passera pas la frontière française comme indiqué dans l’oukase des autorités consulaires de ce pays à Fès. Malgré ses atroces souffrances, malgré qu’elle ait produit toutes les pièces administratives exigées et malgré les multiples recours que son frère aura introduits auprès des plus hautes autorités de l’Hexagone, elle n’ira point se faire soigner en France.
Son cancer continuera donc à la ronger jusqu’à ce que mort s’ensuive. Au vu et au su de tout le monde, y compris du Président de la République, Nicolas Sarkozy, de son ministre de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Codéveloppement, Brice Hortefeux, et de sa secrétaire d’Etat chargée de la politique de la ville, Fadéla Amara, qui ne pourront, comme le commun des mortels, être taxés ou poursuivis conformément à l’article 223-6 du Code pénal français qui condamne l’abstention volontaire de porter assistance à une personne en péril.
Flash Back : Aïcha, une Marocaine native d’Oran en 1957 et qui habite l’un des quartiers populaires d’Oujda, est tombée malade en mars 2007. Malgré deux opérations chirurgicales et plusieurs séances de chimiothérapie, son cancer n’a pas arrêté de se développer.
Son frère et seul soutien, Abdelaziz Mokhtari, a donc voulu la faire admettre dans un établissement hospitalier spécialisé autre que ceux qu’elle a déjà fréquentés sans résultat.
Comme l’autre frère de Aicha, Abdelhadi, vivait en France et portait la nationalité du pays des Lumières, décision a été prise de la faire hospitaliser à l’Institut de cancérologie Gustave Roussy ; un établissement privé à but non lucratif situé à Villejuif dans le Val-de-Marne et qui compte parmi les premiers centres européens de lutte contre le cancer. Ce fut ensuite un véritable branle-bas de combat.
Prises de rendez-vous à l’Institut Gustave Roussy et au service des visas du consulat de France à Fès, établissement d’un certificat médical par le Centre hospitalier préfectoral Al Farabi résumant le cas, d’une IRM, d’une radiographie et d’une biopsie par différents centres à Oujda, établissement d’un dossier médical par l’Institut Gustave et versement d’un acompte, règlement des frais de visa, établissement d’attestations d’accueil et de prise en charge, établissement d’un contrat par Mondial Assistance, achat d’un billet d’avion aller-retour vers la France, etc.
Résultat : rien. Absolument rien hormis un refus qu’Abdelaziz a considéré comme d’autant plus « brutal et inhumain » qu’il n’a pu « obtenir d’explications ni le mobile réel de ce refus ». « Vu la régularité du dossier et l’absence de toute intention d’immigration qu’elle soit choisie ou clandestine, j’ai été outré de constater, suite à une petite enquête personnelle, que le refus de visa pour ma soeur est dû à une malencontreuse homonymie », nous a-t-il précisé.
De fait, il existe deux Aïcha Mokhtari, l’une née le 27 avril 1942 est algérienne et l’autre, née le 1er novembre 1957, est marocaine. La première ayant eu des problèmes de visa pour visite familiale déposé au consulat de France à Oran, la seconde en a trinqué à Fès. Et que vivent l’informatique et la centralisation de ses sacro-saints fichiers.
Le malheur est qu’une dame est en train de s’éteindre à petit feu et que si personne n’y prend garde, ses souffrances ne feront qu’empirer. Son frère Abdelaziz a donc décidé de ne pas baisser les bras. Il a pris sa plus belle plume pour écrire à Fadéla Amara ; laquelle a transmis sa lettre à Brice Hortefeux qui lui a répondu par le biais de son chef de cabinet, que le refus de visa qui lui a été signifié est dû au fait que dans sa demande, Aicha « n’aurait pas mentionné qu’elle souhaitait venir en France pour des soins médicaux ». Le 18 avril, Abdelaziz saisit le même Hortefeux pour lui indiquer que cet oubli a été réparé, mais en vain. « Suivant à la lettre vos instructions, ma soeur s’est rendue au consulat général de Fès le 2 courant munie de tous les documents exigés A son retour dans l’après-midi pour récupérer son passeport, elle a été sidérée et stupéfiée d’apprendre le refus » d’obtenir le précieux sésame.
Le 6 mai, le chef de cabinet du ministre de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Codéveloppement lui assène, en guise de réponse, le coup fatal : « Après vérification, il ressort qu’aucune demande de visa au nom de Mme Aicha Mokhtari n’a été récemment enregistrée auprès des autorités consulaires à Fès et à Oran depuis la dernière demande de visa de court séjour pour visite familiale qui a fait l’objet d’un refus de notre consulat général à Fès le 10 avril 2007 ; l’intéressée ne satisfait pas à toutes les conditions requises pour la délivrance du visa sollicité ».
Comme un malheur n’arrive jamais seul, la demande de report du rendez-vous pris auprès de l’Institut Gustave Roussy a fait comprendre à Abdelaziz qu’un premier dossier de soins portant le n° 05008083 RE a été ouvert au bénéfice de Aicha Mokhtari, l’Algérienne.
Pour mettre fin à la confusion ainsi créée, il a fallu que le dossier de sa soeur, porte une autre référence et une autre date. Mais cela ne changera pas grand-chose au cours des évènements puisque, même après saisine du Président Sarkozy le 17 juin 2008, il s’est vu éconduire par le chef de cabinet de celui-ci. «Je dois vous indiquer qu’il ne m’est pas possible de répondre à votre attente, dès lors que les services compétents auxquels la présidence de la République ne peut se substituer se sont déjà prononcés », écrit ce dernier dans sa lettre. Fin de partie donc et retour à l’expéditeur. Lequel ? Le bon Dieu ou ses saints à Fès
samira kinani

About these ads

9 تعليقات to “aicha mokhtari:morte ou assassinée??”

  1. el tazi Says:

    Al salam aleikoum
    tout d abord qu allah yi rahma et toutes mes pensées vont à la famille. Je trouve maintenant particulièrement déplacé de remettre toute la faute sur un pays tiers. si notre pays s était lui aussi doté de services médicaux plus compétents nous n’aurions pas à demander l’aumône à ce méchant “voisin du nord. vous devriez avoir un peu de retenue dans votre article et surtout avoir un regard plus objectif.”  

  2. un citoyen marocain Says:

    La dignité et la solidarité humaines sont des valeurs universelles, les Etats sont des formes d’organisation des sociétés et dans tous les cas, les valeurs universelles les transcendent.
    des services compétentes au Maroc ?dans les années 70, c’est un médecin très connu qui le l’a raconté, V Giscard d’Estaing avait envoyé sa femme se soigner dans un hôpital très connu alors, ajourd’hui dans un piteux état certes, mais bon. l faut parfois essayer de voir le verre à moitié plein et pas à moitié vide. on a parcouru bp de choses en 1 demi siècle, il a fallu 2 siècles à l’Europe pour arriver là où elle est arrivée.

  3. oujdaville Says:

    bon continuation trés bo site

  4. shgawah Says:

    http://www.romnc.net/forum

  5. fatibelle Says:

    ana t3awdt 3la mkhawf mni kont sghira trabit hakda 7it dawla baghani nkon kanhkaf wkima 9alo lmra dl3a 3awja mai ana kan9ol 3lach man3wajoch 7na m3aha bach manharsohach ntmna ykon mon msg wsal

  6. fatibelle Says:

    kol wa7d yt7aml ms2oliyto mai ida chkr fdawla wakha blkdob homa li kayrj3o ms2olin 3lih hhhhhhhhh

  7. abdesalam Says:

    man ra9aba alandimat maaaata haman

  8. جريمة التخلي عن انسان في خطر Says:

    […] aicha mokhtari:morte ou assassinée?? […]

  9. Sabrina Says:

    bonjour à tout le monde,
    ben j’aimerai dire au début du parcours de la magazine, les sujets étaient interessents, et tout allez bien, du fait que acheter nichane devenait une habitude, mais dernièrement il s’est avérer que cette magazine est devenu un regroupement pure et parfait des complexés et des rancuniers du Maroc c’est vraiment dommage, et ça se voit d’après vos articles qui n’ont aucun niveau et qui utilise que si on veut dire “lhdra dial zanka ” c’est à dire que les écrivains jayin man zanka désolée mais ce n’est qu’une conclusion.
    le problème que vous avez compris la liberté,, le développement et la démocratie comme vous avez voulu et bien sure ls troupeaux des ânes pour vous suivre MA 3TA LAH ri houma, oui c’est connu dans le monde il y’a les diables plus que les bons si vous voulez, alors c’est normal,mais je croix pas que ça va durer pour aussi longtemps ne vous inquietez pas.
    vous savez la dernière fois que j’ai acheter votre magazine vraaaaiment c’était un divertissement j’ai ricaner et rigoler parfaitement car c’est comme un assemblement des stupides et des bêtes qui fait la publication de leurs derniers conneries ouf qui se répètent et qui se répètent toujoursss sans Intérêts!!! les tabous , la liberté, la religion waaaaaaaaaaw ça fait horreur vraiment et croyez moi je connais une dizaine de personnes qui ont arrêté d’acheter la magazine car c’est la routine, c’est les paroles des personnes anormales et ça n’a aucune relation avec le professionnalisme alors pourquoi perdre de l’argent dans les bêtises et les conneries c’est pas bien du tout!!!!!!
    et surtout quand vous exprimez votre jalousie et rancune aux autres magazine et journaux (vous savez lesquels) waaaaaaaaaaaaaw ici ça devient très amusant sachant qu’ils sont les meilleurs du fait qu’il vendent pluuuuuuuuus que vous :
    !! et oui c’est la vérité ce qui veut dire que dans le Maroc il y’a encore nass b3kalhom ouffffffffffffffffffffff!!!
    ben je croix que baraka 3likom o li fikom mkafikom ntwnawlkom lhidaya o safi et que vous commencerez à écrire avec plus de professionnalisme et de respects voila
    j’éqpére publier mon commentaire Mercii
    sinon pour benchamssi je connais un bon psychanalyste qui pourrai t’aider car vraiment bayna haltek s3iba!!! t’a vécu en enfance malheureuse???wla ymkan 3ndak un wa had complexe avec la beauté ewa had chi li 3tak ALAH il fau dire ALHAMDOOOOOOOOULAH !!! 

أضف تعليق

إملأ الحقول أدناه بالمعلومات المناسبة أو إضغط على إحدى الأيقونات لتسجيل الدخول:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. تسجيل خروج   / تغيير )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. تسجيل خروج   / تغيير )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. تسجيل خروج   / تغيير )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. تسجيل خروج   / تغيير )

Connecting to %s


تابع

Get every new post delivered to your Inbox.

%d مدونون معجبون بهذه: